The Impossible Image or The Concave Eye’s Duty, 2011
Photographic print on baryta paper, 42,3 x 45,7 cm (framed) 


This work is based on a view of the concentration camp Auschwitz-Birkenau, one of the 20th century’s “reference images”. The status of this picture allows the artist to ask the question of what constitutes an iconic image nowadays. It looks at us like an icon in the Byzantine tradition. Samyn’s work is intended to be simple, sober and respectful. He reversed the perspective of the train tracks, erasing the original tracks and replacing them by others. This arrangement has the effect of broadening the field of view and giving an impression of opening eyes as well as opening arms.The idea is to incorporate the Event itself, however elusive it may be through reason, and ultimately to respect the memory of Man.The viewer is in a position where he or she is observed by the world, actually becoming the vanishing point: the point where everything disappears. .


En choisissant comme base de travail une vue du camp d’extermination d’Auschwitz-Birkenau, Fabrice Samyn s’appuie sur une des “imagesréférences” du XXe siècle. Le statut de cette photo permet à l’artiste de poser la question de ce qu’est à l’heure actuelle une image iconique. C’est l’image qui nous regarde comme une icône dans la tradition byzantine. Son geste se veut simple, dans la sobriété et le respect. Il a inversé la perspective des rails de train, en effaçant les traces originales et en les remplaçant par d’autres. Cet agencement a la particularité d’élargir le champ de vision et de donner une impression d’ouvrir les yeux comme on dit ouvrir les bras. L’idée est d’intégrer l’Evénement en soi, si insaisissable qu’il soit par la raison et in fine de respecter la mémoire de l’Homme. Le regardeur se retrouve dans une position où lui-même est observé par le monde, où il devient le point de fuite : le point de disparition ultime.