The Golden Calf
Le Veau D’or, 2010

17th century oil on wood painting, varnish, light source, rope and ropeholders, variable dimensions  


The Golden Calf is a work questioning the notion of representation. In a small alcove shielded by a rope barrier, the artist has placed a 17th century painting the subject of which is the adoration of the golden calf.The lighting on the work is so strong that it is impossible to discern the image except by shifting viewpoints considerably. This painting, representing the deviation of representation via the adoration of an idol, is itself put in a similar position to the calf. But being lit from all sides, it is dazzled, suggesting not only adoration but also a certain shyness due to the forbidden nature of its representation. Samyn suggests a paradox: it is the radiance of the work which makes it invisible.


Le Veau d’Or est un travail interrogeant la notion de représentation. L’artiste installe dans une alcôve un tableau du XVIIe siècle dont on ne peut s’approcher et qui a comme sujet l’adoration du Veau d’or. L’éclairage dirigé sur l’œuvre est si fort qu’il ne permet pas de la discerner sauf en décalant fortement son point de vue. Ce tableau, représentant les dérives de la représentation au travers de l’adoration d’une idole, est ici mis lui-même dans une position similaire au veau. Mais éclairé de toutes parts, il se retrouve « ébloui », ce qui suggère autant un mouvement d’adoration que son contraire : celui de la pudeur inhérente à l’interdit de la représentation. Un paradoxe est ici posé : c’est le rayonnement de l’œuvre qui la rend invisible.