Kundalini, 2011
Wood, gold, velvet, ca 38,5 x 38,5 x 17 cm 


This work, which consists of a charred piece of sculptured wood covered with a trace of gold and presented like a relic on a red velvet cushion, refers in its title to the Sanskrit word “Kundalini”, signifiying an indwelling spiritual energy that can be awakened in order to purify a human being.


Est-ce une relique, un trophée ? Un sacrifice ou une transsubstantiation ? Comme le suggèrent le titre et les traces dorées, cette oeuvre semble résulter de l’énergie vitale qui se traduit en langue sanskrite par Kundalini. Elle replace le corps dans la vulnérabilité de son impermanence mais lui restitue aussi le pouvoir divin qui lui permet de se métamorphoser dans la croissance et dans la destruction.