Dust of breath, 2010
Mirror, glass and dust, ca 40 x 33 cm 


Dust of Breath consists of a mirror on the wall, on which the viewer notices what appears at first sight to be condensation. However, this condensation does not evaporate and the steamy halo remains. On closer inspection, a fine layer of dust is visible between a glass sheet and the mirror. With this work, Samyn visualises the idea of the breath of life, in a sense making it immortal. The use of dust, as the epitome of impermanence, is even intensified by the use of the mirror in this work. Both refer clearly to the notion of vanity, while questioning one of the myths of the origin of life.


Le travail Dust of Breath consiste en un miroir placé au mur sur lequel on aperçoit à première vue de la buée. Il apparaît rapidement que cette buée ne se disparaît pas et que ce halo vaporeux subsiste. En y regardant de plus près, on décèle qu’une fine couche de poussière a été déposée entre une plaque en verre et le miroir. Avec cette œuvre, Fabrice Samyn rend visible l’idée du souffle de vie, le rendant immortel en quelque sorte. L’utilisation de la poussière, matière de l’impermanence par excellence, est à mettre en parallèle avec la présence du miroir dans cette œuvre. Que ce soit l’un ou l’autre, ils renvoient clairement à la notion de vanité tout en questionnant un des mythes de l’origine.